European Scientific Conference on Applied Infectious Disease Epidemiology – 16 au 19 Novembre 2021

ESCAIDE updates

The European Scientific Conference on Applied Infectious Disease Epidemiology (ESCAIDE) is the leading conference in Europe dealing with public health, applied epidemiology and microbiology of infectious disease.

Registrations are open for ESCAIDE 2021!

Registrations are now open for ESCAIDE 2021, which will be held online and is free to attend. Abstract presenters must register by 7 November, while other participants have until 12 November. After the ESCAIDE online platform goes live on 8 November, you will be given access to create your profile and explore the online space, including the abstract pitches, posters and info-stands. More information about this platform will be available on our website shortly.

Register now

Programme publication

The programme for ESCAIDE 2021 is now available. Visit our website to explore what’s on offer, including plenary sessions and abstract presentations. This year there will be a chance to delve deeper into posters, with presentation tours alongside the virtual poster exhibition on the conference platform.

This year’s online campaign for the annual European Antibiotic Awareness Day (EAAD) will be launched with a session at ESCAIDE discussing antimicrobial resistance during the COVID-19 pandemic. Eurosurveillance is celebrating their 25th Anniversary with a seminar on epidemiology and immunology – from observation to explanation and public health action. Alongside a packed scientific programme, many side-events will be hosted at ESCAIDE 2021. There will be a BarCamp session, a Career Compass, a presentation on the past and the future of the MediPIET programme, and discussion sessions on Non-Pharmaceutical Interventions and on the SONAR-Global project.

The programme is available as an overview and with a more detailed breakdown of the abstract sessions. Check the website soon for more info about the sessions at ESCAIDE 2021.

Colloque « Personnes vulnérables ou système de santé vulnérable » ? – 22/10/2021 – Les Papillons Blancs du Finistère

Venez participer à cette réflexion autour de la vulnérabilité en période de crise sanitaire, à travers des expériences terrain.

Les regards croisés scientifique, politique, éthique et philosophique nous pousseront à nous interroger sur les pratiques actuelles d’accès à la santé et leur nécessaire évolution pour une meilleure adéquation aux besoins des personnes vulnérables.

Pour plus d’information et pour vous inscrire, rendez-vous sur la page de l’événement.

Webinar « THE SHORT AND LONG-TERM CONSEQUENCES OF POVERTY IN EARLY CHILDHOOD » – 03/11/2021

THE SHORT AND LONG-TERM CONSEQUENCES OF POVERTY IN EARLY CHILDHOOD

Each month, the International DOHaD Society partners with one of the DOHaD Regional Societies to co-host a webinar featuring a rising star in that geography.

In partnership with the Latin American DOHaD Chapter, we are pleased to
invite you our next Worldwide Webinar on 3 November, 2021:

The short and long-term consequences of poverty in early childhood

Cesar Victora, MD, Emeritus Professor of Epidemiology, Federal University of Pelotas, Brazil

• 9:00 – 10:00 am PDT (Vancouver)

• 12:00 – 1:00 pm EDT (New York)

• 1:00 – 2:00 pm BRT (Rio de Janeiro)

• 4:00 – 5:00 pm GMT (London)

• 6:00 – 7:00 pm SAST (South Africa)

• 9:30 – 10:30 pm IST (Mumbai)

• 1:00 – 2:00 am JST (Tokyo)

• 3:00 – 4:00 am AEDT (Sydney)

The presentation will be 30 minutes, followed by a 30 minute Q&A session.

About the Speaker:

Cesar G. Victora is an Emeritus Professor of Epidemiology at the Federal University of Pelotas in Brazil, where he has worked since 1977. He has honorary appointments at Harvard, Oxford and Johns Hopkins Universities. He has conducted extensive research in maternal and child health and nutrition, birth cohort studies, inequalities in health, and on the evaluation of the impact of major global health programs in a large number of countries. He was President of the International Epidemiological Association (2011-14) and won the Canada Gairdner Global Health Award in 2017. He is regularly included in the Clarivate/Web of Science in the list of the world’s highly cited scientists.

Pour vous inscrire c’est par ici.

MEET G_NIUS – 18 Octobre – Stimuler les innovations du numérique en santé

Les équipes G_Nius et ses partenaires (ANS, ANSM, Bpifrance, CNAM/GIE SESAM vitale, CNIL, DGE, la FrenchTech, PariSanté Campus, Health Data Hub, seront présents tout au long de l’événement pour vous rencontrer et répondre à vos questions.

14:00 – 14:15 – Accueil des participants et présentation de l’événement de Laura LETOURNEAU, Déléguée ministérielle au numérique en santé

14:15 – 14:30 – Intervention d’Agnès PANNIER-RUNACHER, Ministre déléguée auprès du ministre de l’Économie, des Finances et de la Relance, chargée de l’Industrie.

14:30 – 14:35 – Vidéo de présentation des partenaires institutionnels de G_NIUS

14:40 – 14:55 – Intervention de Guillaume BOUDY, Secrétaire général pour l’investissement

14:55 – 15:55 – Table ronde n°1 – Présentation des grands jalons en santé numérique attendus par les entrepreneurs en 2022

  • Olivier CLATZ – Directeur du Programme Ségur Numérique – Délégation ministérielle du numérique en santé (MSS)
  • Chahra LOUAFI – Directrice du Fonds Patient Autonome – bpifrance
  • Antoine JOURDAN – Directeur de projets santé – Direction Générale des Entreprises (MEFR)
  • Jean-Marc BOUREZ – Directeur Général – EIT Health France
  • Antoine TESNIERE – Directeur – PariSanté Campus
  • Annika DINIS – Directrice Opérationnelle du Numérique et de l’Innovation en Santé – CNAM

16:00 – 16:15 – Intervention de Frédérique VIDAL, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

16:20 – 17:15 – Table ronde n°2 – La formation et la recherche mobilisées pour le numérique en santé

  • François COURAUD : Conseiller Scientifique et pédagogique auprès de la DGESIP (MESRI)
  • Matthieu FAURE : Directeur de projet en charge des formations pour la SASN & Expert médico-social – Délégation Ministérielle au Numérique en Santé (MSS)
  • Franck LETHIMONNIER : Directeur de l’Institut Thématique Technologie pour la Santé – Inserm
  • Hugues BERRY : Adjoint au Directeur Scientifique d’Inria pour Biologie et Santé Numériques

17:30 – 17:45 – Intervention de Cédric O, Secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des Communications électroniques.

17:45 – 18:00 – Intervention d’Olivier VERAN, Ministre des Solidarités et de la Santé

Pour plus d’informations, rendez-vous sur la page de l’évènement.

PH contractuel correspondant d’hémovigilance et de biovigilance – Hôpital Henri Mondor (AP-HP)

l’hôpital Henri Mondor offre un poste de praticien hospitalier contractuel dans le département des vigilances, ciblé sur transfusion et greffes. Ce poste peut s’adapter au profil du candidat. Il est envisagé de développer les initiatives de recherche dans ce domaine avec une activité en commun avec la santé publique.

Pour plus d’informations et pour candidater, voici la fiche de poste.

Professeur(e) adjoint(e) en promotion de la santé Département de médecine sociale et préventive, École de santé publique de l’Université de Montréal

Le Département de médecine sociale et préventive (DMSP) de l’École de santé publique de l’Université de Montréal (ÉSPUM) recrute un(e) professeur(e) au rang d’adjoint(e) pour une carrière d’enseignement et de recherche en promotion de la santé. Le DMSP regroupe 37 professeurs réguliers et plus de 80 professeurs associés, professeurs de clinique et professeurs-chercheurs répartis selon cinq pôles d’excellence : promotion de la santé, santé mondiale, épidémiologie, biostatistique, et bioéthique. La promotion de la santé vise la réduction des inégalités sociales en santé en ciblant les déterminants sociaux de la santé et en favorisant l’empowerment des individus, des communautés et des populations et afin qu’elles aient davantage de maîtrise de leur santé.

Cette composante essentielle de la santé publique suppose la participation des individus et des populations en prenant en considération leur contexte social, politique et environnemental. Pour ce nouveau poste de professeur(e), des domaines prioritaires comprennent, mais ne sont pas limités à : le racisme systémique et la santé des communautés racisées ou en situation minoritaire, la santé dans toutes les politiques et la promotion de la santé mentale.

Pour plus d’informations, retrouvez ici la fiche de poste.

CHEF DE CLINIQUE ASSISTANT (CCA) OU ASSISTANT HOSPITALO UNIVERSITAIRE (AHU) – DEPARTEMENT DE SANTE PUBLIQUE DU GROUPE HOSPITALIER APHP.SORBONNE UNIVERSITE – SITE PITIE SALPETRIERE

Le service de Santé Publique, dirigé par le Pr Florence TUBACH, de la Pitié Salpêtrière recherche un Chef de Clinique ou Assistant Hospitalo-Universitaire à  pourvoir le 1er Novembre 2021.

Pour plus d’informations, retrouvez ici la fiche de poste.

Contact :

  • Dr Benjamin GRANGER, PH, responsable UF ASYST,
  • Pr Florence Tubach, PU-PH, Chef du Département de Santé Publique,

Enseignant vacataire en statistiques – Université de Paris

Université de Paris recherche un vacataire pour faire des heures d’enseignement en statistiques dans le laboratoire d’Isabelle Kousignian (Biostatisticienne qui participe aux projets de recherche de l’équipe BioSTM « Biostatistique, Traitement et Modélisation des données biologiques »).

Des heures sont à pourvoir dès la mi-octobre mais également des heures au semestre 2, c’est le vacataire qui décide du nombre d’heures qu’il souhaite effectuer.

Contact :

Webinaire « Perturbateurs endocriniens : connaître et prévenir les risques » – 25 novembre 2021 – INRS

Qu’est-ce qu’un perturbateur endocrinien ? Quels sont les risques pour la santé ? Comment identifier ces substances chimiques et les expositions professionnelles associées ? Quelle démarche de prévention mettre en œuvre en entreprise ? Pour répondre à ces questions, l’INRS organise le 25 novembre 2021 un webinaire destiné à tous ceux qui, connaissant bien la prévention des risques chimiques, souhaitent s’informer sur la prévention des risques liés aux perturbateurs endocriniens en milieu de travail.

Les perturbateurs endocriniens sont des substances ou des mélanges chimiques capables de modifier le fonctionnement du système hormonal. Ils sont susceptibles de provoquer des effets nocifs tant chez les individus exposés que sur leur descendance. Si l’incertitude demeure quant à l’impact des perturbateurs endocriniens sur la santé humaine, la prudence s’impose. Il convient de mettre en place une démarche de prévention visant à supprimer les risques ou, à défaut, à limiter l’exposition des travailleurs, et particulièrement celle des femmes enceintes ou en âge de procréer, à un niveau aussi bas que possible.

L’INRS organise le jeudi 25 novembre 2021 à 11 h un webinaire destiné à tous ceux qui, connaissant bien la prévention des risques chimiques, souhaitent s’informer sur la prévention des risques liés aux perturbateurs endocriniens en milieu de travail. Ce webinaire s’adresse donc aux chargés de prévention et responsables HSE, aux employeurs, mais également aux médecins du travail et IPRP. Il abordera les aspects suivants :

  • généralités (définition, effets sur la santé, secteurs concernés et sources d’exposition),
  • cadre réglementaire,
  • évaluation des risques (notamment les listes et bases disponibles pour repérer et identifier les perturbateurs endocriniens en entreprise),
  • mesures de prévention adaptées,
  • rôle des différents acteurs.

Cette conférence en ligne sera animée par Myriam Ricaud et Florence Ghezzi-Tournade, expertes en charge de la prévention des risques liés aux perturbateurs endocriniens à l’INRS. La présentation en ligne durera environ une heure. La fin de la session permettra de répondre aux questions posées par les participants lors de leur inscription. L’accès est libre mais l’inscription est obligatoire.

Pour vous inscrire, c’est ici.