M2 : Recherche en santé

M2 Méthodologie et Statistiques en Recherche médicale « MSR » (P11)

Université Paris Saclay : http://www.master-sante-publique.universite-paris-saclay.fr/master-4.html

Détails

CONTENU

–         Pôle : Recherche en épidémiologie

–         Thématique principale : Statistiques pratiques

–         Autres thématiques : Recherche clinique et épidémiologie

FORMATION PRATIQUE

–         Disponibilité : Non

–         Compatible stage d’internat : Oui

–         Autres informations utiles : présence non obligatoire (2j/semaine) et cours en vidéo, cours d’octobre à mars et stage à partir d’avril (4-6 mois)

COMPÉTENCES ET DÉBOUCHÉS

–          Compétences :

  • Méthodes statistiques : données de survie, clinimétrie, méthodes pour petits effectifs et bootstrap, gestion des données manquantes, modèles linéaires généralisés, méthodes exploratoire multidimensionnelles, mesures subjectives en santé
  • Méthodologie : essais thérapeutiques (phase 1, 2, 3, analyses intermédiaires, essais de non infériorité), épidémiologie (en population générale, clinique, génétique), analyse des sonnées issues de biopuces, méta-analyses, expression orale (anglais)

–        Débouchés : statistiques, recherche clinique, DIM, économie

MODALITÉS D’ÉVALUATION

–          Théorique : partiels semestriels + travaux à rendre (en groupe)

–          Pratique : mémoire

INFORMATIONS ADMINISTRATIVES

–          Responsable du master : Pr Falissard

–          Prix d’inscription : 250 euros environ, prix d’un master

–          Localisation : Kremlin-Bicêtre et Villejuif

 

M2 Recherche en Santé publique « M2R » (P11/P5/UVSQ/UPEC)

4 parcours sont proposés au sein du M2R : biostatistiques, épidémiologie, recherche clinique, et organisation des systèmes de soins.

Université Paris Saclay :

http://www.master-sante-publique.universite-paris-saclay.fr/master-2.html

https://www.universite-paris-saclay.fr/formation/master/sante-publique/m2-recherches-en-sante-publique#presentation-m2

Détails

Le but du M2R est de mettre en œuvre et d’approfondir les connaissances méthodologiques acquises lors du M1 et d’acquérir la démarche et les méthodes spécifiques au dévelopement des recherches dans les domaines de la méthodologie, de l’épidémiologie, de la recherche clinique et de l’organisation des systèmes de soins.

COMPÉTENCES & DÉBOUCHÉS

4 parcours sont proposés : biostatistiques, épidémiologie, recherche clinique, organisation des systèmes de soins.

Le parcours « Biostatistiques » demande un bon niveau en maths, très rarement choisi par des médecins, mais pas impossible.
Les parcours « Epidémiologie » et « Recherche clinique » sont plus ou moins dans la continuité du M1 et permettent d’approfondir la compréhension et la connaissance des méthodes statistiques.

Débouchés : poursuite en doctorat possible, recherche et enseignement principalement mais aussi agences, coordination de réseaux ou de programmes…

Le but est de former des spécialistes de haut niveau, susceptibles de jouer un rôle de leader au sein d’Agences de Santé, d’organisations internationales, d’organismes de recherche, d’Universités, d’Hôpitaux, d’organismes publics ou privés impliqués dans la gestion et le financement des services de santé.

INFORMATIONS ADMINISTRATIVES

Localisation : KB, Villejuif

Inscription : le M1 est un pré-requis

  • Candidature : mai-juillet et septembre
  • Coût : frais d’université publique classique (environ 250 €)
  • Validation : examens/partiels, contrôle continu/projets à rendre, mémoire
  • Encadrants : Laurence Meyer

 

  • Présence obligatoire : oui
  • Disponibilité : cela dépend (du stage, des capacités de travail…) mais fortement recommandé

 

M2 Épidémiologie en population et en prévention « EPIPOP » (Sorbonne)

Médecine Sorbonne Université : https://master-sante.sorbonne-universite.fr/mention-sante-publique/mention-sante-publique-m2/epidemiologie-et-intervention-en-population-epipop/

Détails

CONTENU

La formation aborde les aspects méthodologiques de la mesure du risque ainsi que les différents domaines d’application de l’épidémiologie en santé publique : méthodes en épidémiologie, surveillance et veille sanitaire, épidémiologie en santé globale, épidémiologie d’intervention, épidémiologie génétique, épidémiologie sociale, etc. Une formation pour l’analyse de données est prévue avec le logiciel R.

FORMATION PRATIQUE

Durée : 1 année universitaire

  • 1er semestre : une partie théorique d’environ 300 heures (30 crédits ECTS)
  • 2e semestre : 1 stage de recherche ou professionnalisant de 6 mois (30 crédits ECTS).

COMPÉTENCES ET DÉBOUCHÉS

  • Enseignement supérieur et la recherche (universités, INSERM, CNRS, INRA, IRD, Institut Pasteur, IFREMER, CEA…)
  • Organismes de santé publique français (Agences de santé publique), et les organismes internationaux (OMS, ONG, Instituts de recherche européens…)
  • Industrie pharmaceutique
  • Industrie agro-alimentaire
  • Administration de la santé

MODALITÉS D’ÉVALUATION

Épreuves théoriques écrites + projet de recherche avec mémoire et soutenance orale devant jury en fin d’année universitaire.

INFORMATIONS ADMINISTRATIVES

– Encadrants : Pascal Astagneau

– Calendrier :

  • Formation d’octobre 2019 à juin 2020
  • Dépôt des dossiers de candidature complétés avant le 15 juin 2019
  • Sélection des candidats et autorisations d’inscription entre juillet et septembre 2019.

 

M2 Epidémiologie clinique et pharmaco-épidémiologie « ECLIPE » (Sorbonne)

Médecine Sorbonne Université : https://master-sante.sorbonne-universite.fr/mention-sante-publique/mention-sante-publique-m2/epidemiologie-clinique-et-pharmaco-epidemiologie-epiphe/

==>Téléchargez la plaquette du M2

Détails

– Compétences : Epidémiologie clinique et pharmaco-épidémiologie

L’épidémiologie clinique est une discipline qui utilise des méthodes statistiques et épidémiologiques appliquées à la recherche clinique (évaluation d’interventions thérapeutiques ou diagnostiques) dont le but est de permettre aux cliniciens de mieux prendre en charge leurs patients.

La pharmaco-épidémiologie est une discipline dans la continuité de l’épidémiologie clinique qui utilise une approche épidémiologique pour évaluer l’efficacité, le risque, le bénéfice et l’usage des médicaments en vie réelle (c’est à dire après leur mise sur le marché).

– Débouchés :

  • Structures de soutien à la recherche clinique dans les établissements de santé : services d’épidémiologie ou de biostatistique, unités de recherche clinique, centres d’investigation clinique, délégation à la recherche clinique
  • Agences sanitaires françaises (ANSM, HAS) ou européennes (EMA)
  • Laboratoires pharmaceutiques
  • Sociétés de service (CRO).

Modalités d’évaluation : inconnues

Informations administratives :

  •  Période d’inscription : dépôt des dossiers de candidature complétés avant le 30 juin 2019
  • Responsables du parcours : Florence Tubach, Agnès Dechartres
  • Calendrier des cours : un semestre de cours + 5 mois de stage

 

M2 Comparative effectiveness research « CER »

Université de Paris :

https://odf.u-paris.fr/fr/offre-de-formation/master-lmd-XB/sciences-technologies-sante-STS/sante-publique-K2NDGZO3//master-sante-publique-parcours-comparative-effectiveness-research-K168TE8P.html

http://www.mastercer.com/

Détails

CONTENU

–          Pôle : Recherche clinique

–          Thématique principale : Méthodologie en recherche clinique

FORMATION PRATIQUE

–          Disponibilité : Oui

–           Financement : Non

–          Compatible avec internat : Non

–         Stage : obligatoire, de 5 à 6 mois (maximum 924h) dans un laboratoire / centre public ou privé.

–         Cours: 9 modules obligatoires, de début octobre à mi-décembre, du lundi au vendredi toute la journée.  Tous les cours sont dispensés en anglais.

–          Autres informations utiles : en petit groupe international, enseignements par des professeurs et chercheurs renommés d’Europe

COMPÉTENCES ET DÉBOUCHÉS

–          Compétences : acquérir des bases méthodologiques et maîtriser les concepts et méthodes de santé publique afin de pouvoir les appliquer dans les domaines de la recherche clinique, diagnostic, pronostic, prévention, qualité des soins, sécurité sanitaire… ; améliorer ses compétences en biostatistique, épidémiologie clinique, recherche clinique, évaluation des risques…

–          Débouchés : recherche, ONG, think-tanks, agences de santé nationales et internationales, etc.

MODALITÉS D’ÉVALUATION

–         Théorique :  travail en groupe chaque semaine et partiels début janvier

–         Pratique : stage obligatoire (en France ou ailleurs) avec mémoire à soutenir juin/juillet

INFORMATIONS ADMINISTRATIVES

–         Contact :  (en anglais ou en français)

–          Responsable du master : Pr Ravaud et Pr Boutron

–         Période d’inscription : de mars à juin/juillet (voir le site pour plus de détails)

–        Sélection sur dossier : avoir un M1 en épidémiologie, biostatistiques, santé publique, mathématiques ou domaine similaire OU 4 ans d’études réussies dans un de ces domaines ; test d’anglais (TOEFL, TOEIC, IELTS…) obligatoire, sauf si vous avez fait des études dispensées en anglais (il faudra dans ce cas un certificat de votre université attestant cela), voir le site pour plus de détails.

–          Prix d’inscription : 250 euros environ (prix d’un master)

–          Calendrier : cours de début octobre à mi-décembre (lundi au vendredi), examens début janvier, stage de mi-janvier à juin/juillet et soutenance juin/juiillet.

–          Localisation : « Reid Hall, Columbia Global center », rue de Chevreuse, Paris